LE PRET A TAUX 0 en 2017

Les avantages du PTZ en 4 points

Nouveaux plafonds, nouvelles conditions, nouvelles durées... En 2017, le prêt à taux 0 % favorise l’accession à la propriété des jeunes ménages et de tous ceux qui achètent pour la première fois. Un rééquilibrage des conditions selon les zones géographiques est un atout complémentaire

1 – Financement jusqu’à 40 % du prix votre logement neuf
2 – Augmentation des plafonds de revenus
3 – Possibilité de remboursement du prêt zéro % à compter de 5, 10 ou 15 ans, selon vos revenus
4 – Allongement des prêts, jusqu’à 20 ans, pour réduire les mensualités

TOUT SAVOIR SUR LE PTZ 2017…

Créé en 1995, le prêt à taux 0% a fait ses preuves. Le PTZ est un prêt aidé par l’Etat, qui prend en charge les intérêts. C’est donc pour l’emprunteur un prêt « à taux zéro », remboursable sans intérêt (l’assurance emprunteur est toutefois obligatoire).

Il est destiné aux primo-accédants : toutes personnes n’ayant pas été propriétaires dans les deux années précédant l’offre de prêt et dont les ressources sont inférieures à un plafond établi par décret.

Quelles conditions pour bénéficier du prêt à taux zéro ?

 

  • acheter votre première résidence principale ou ne pas avoir été propriétaire (que ce soit par voie d'acquisition, d'héritage ou de donation) au cours des 2 années précédant l'émission de l'offre de prêt,
  • financer l’acquisition de votre résidence principale (vous devez l'occuper au moins 8 mois par an),
  • habiter le logement pendant au moins 6 ans, à compter du versement du prêt,
  • souscrire d’autres prêts : le PTZ est conçu comme un complément financier. Il ne doit pas représenter plus que le montant du ou des autres prêts, d’une durée supérieure à 2 ans, concourant au financement de l'opération,
  • avoir des ressources inférieures à un plafond,
  • le logement neuf doit être conforme aux réglementations thermiques RT2012 ou BBC.

Pour en savoir plus

Au PTZ 2017 peuvent s’ajouter différents prêts complémentaires :

  • Le PAS, prêt d’accession sociale,
  • Le prêt conventionné,
  • Le prêt immobilier bancaire,
  • Le PEL, prêt épargne logement,
  • Les prêts complémentaires.
×